Mentors – coaches / meilleur(e) ami(e): qui sont les guides de votre vie ? 

"Tout le monde a besoin d'un coach, peu importe si vous êtes un joueur de basketball, un joueur de tennis, un gymnaste ou un joueur de bridge"

Bill Gates

Tout le monde parle aujourd’hui des mentors et des coaches! C’est devenu une mode le fait de faire appel à un coach! Donc, puisque je suis déjà dans cette tendance (j’ai plusieurs coaches et je suis devenue moi-même une coach en rangement), j’ai décidé de parler de mon expérience personnelle avec des mentors/coaches et comment et pourquoi ils sont devenus des guides dans ma vie.

Mon premier sentiment à propos du coaching est que le coaching / mentorat est un «must» à avoir dans notre vie. Nous avons tous eu un mentor, un meilleur ami ou un coach dans notre vie : mon premier mentor était mon oncle / parrain Diego. Quand j’étais petite, il m’emmenait dans des voyages extraordinaires (à quelques kilomètres seulement de chez moi), des voyages qui m’ont permis d’avoir l’esprit ouvert et de voir le monde de différentes manières. J’ai vu mon oncle Diego dévorer des livres dans le canapé de notre salon pendant des heures et son habitude est devenue la mienne. Quand mon oncle a déménagé aux États-Unis, je lui ai demandé de m’emmener avec lui pendant un an pour apprendre l’anglais. Et cette expérience a changé le cours de ma vie et m’a carrément propulsé vers la réussite. J’ai appris (et j’apprends encore) beaucoup de lui. Il est un exemple de la vie réelle à suivre. Choisir un mentor dans notre vie pour nous guider en fonction du chemin que nous suivons n’est pas et ne devrait pas être une tendance. C’est la chose à faire car leur expérience nous aidera à gagner du temps. Mon oncle Diego me répète encore aujourd’hui la phrase suivante: « j’aimerais avoir ton jeune âge avec l’expérience que j’ai maintenant ». Je crois que la meilleure façon d’y arriver est d’avoir un coach / mentor dans notre vie. Il a été mon premier mentor et il m’a montré que je pouvais avoir des mentors extraordinaires à travers les livres et des gens étonnants, des gens « normaux » qui arrivent dans notre vie : que ce soit un membre de notre famille, nos enseignants, nos patrons, nos collègues.

Mon deuxième point au sujet du coaching est que si vous voulez vraiment passer à autre chose, si vous voulez prendre la responsabilité totale de votre vie, pour dépasser les défis que la vie vous offre, vous devriez demander de l’aide à un professionnelle. Mon père a fait cette démarche et a demandé de l’aide pour moi. Après le décès de ma mère, il était perdu, il ne savait pas quoi faire avec une fille de 14 ans qui avait vu sa mère s’endormir et ne plus jamais se réveiller. Alors il a décidé de demander de l’aide et il m’a emmené voir un psychologue pour m’aider à traverser ce moment difficile. C’était à une époque où on n’avait pas l’habitude de faire appel à la psychanalyse et les rendez-vous coutaient quand même chers. Mais, heureusement pour moi, la personne que mon père avait choisie était un coach incroyable, un chaman, quelqu’un avec la connaissance, la sensibilité et l’expérience dans la vie pour me guider. Avec lui j’ai appris à être responsable à 100% de ma propre vie, à transformer les problèmes en opportunités, à être heureuse et reconnaissante chaque jour, à avoir l’esprit ouvert, à sortir des sentiers battus, à dépasser mes limites et à effacer mes croyances limitantes, à sortir de ma zone de confort. Il m’a aidé à dépasser la perte de ma maman pour devenir plus forte, pour devenir un leader, pour voir mes rêves devenir réalité. Après avoir quitté la Colombie, j’ai eu plusieurs coaches, mentors, meilleurs amis dans ma vie et je peux clairement voir la différence entre les périodes où j’étais «seule» et les périodes où j’ai reçu un soutien d’un coach pour aller de l’avant, car pendant ces périodes sans coaches j’ai ramé toute seule, je stagnais, j’étais coincée avec des idées préconçues. Nous avons tous besoin d’être soutenus afin d’accomplir notre plein potentiel et d’éviter des mois voire des années de frustration et de stress inutile.

Tous les grands sportifs, hommes et femmes d’affaires, chanteurs, acteurs, écrivains et même coaches ont aussi un coach. Ils bénéficient également du privilège d’avoir quelqu’un pour leur dire les choses qu’ils doivent entendre et non les choses qu’ils voulaient entendre. Ils ont quelqu’un pour les aider à s’améliorer, à devenir de mieux en mieux chaque jour. Investir dans la personne la plus importante de votre monde : VOUS-MÊME, est le meilleur investissement qu’on puisse faire.

J’ai eu / j’ai les meilleurs mentors / coaches / meilleurs amis dans ma vie : Mon oncle Diego, ma meilleure amie Claudia (Fondatrice de Meditaser), l’écrivain Richard Bach et Louise Hay, mes professeurs, Marie Kondo, Max Picinnini, Kubo-san the members of my Trinome team of coaches, … and thanks to those mentors, coaches, best friends,  I am able now to live my dreamed life, to learn and grow every day and to help others as well to accomplished their objectives, to go straightforward to their dream life to a life were magic happens every day. So if you have been walking your own way alone, I strongly invite you to think about getting some support, investing in a coach to help you live your dreamed life, a coach to help you to get rid of the unnecessary baggage and to show you how to enjoy and how to live a life that sparks joy.

Dis-moi qui sont/ont été tes mentors, tes coaches ? Qui t’a inspiré, guidé dans ta vie ? Qui t’a aidé à devenir chaque jour une meilleure version de toi même ?

Un chaleureux bonjour plein d’amour et d’énergie.

Eli

P.S. Je t’invite a regarder ce video:  https://www.youtube.com/watch?v=XLF90uwII1k 

Partagez cet article avec vos amis

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Comment faire un «nettoyage de printemps» pour retrouver l'énergie de la saison

La première fois que j'ai entendu parler du "nettoyage de printemps", c'était il y a plus de 20 ans, lorsque je suis arrivée en Europe, et j'été vraiment surpris!. Quoi ? c’est qu’on printemps que l'on fait un grand nettoyage ? vraiment ? A cette époque, J'avais déjà intégré en moi le fait que faire du nettoyage et l'organisation dois être quelque chose d'amusant, quelque chose qui nous rend heureux, et qu’on devra faire non seulement au printemps, mais à différents moments de l'année.

Apprendre plus »

Souscrire

Inscrivez-vous avec votre adresse e-mail pour recevoir mes nouvelles et des mises à jour

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Témoignages de mes clients & transformations

Regardez ce que mes charmants clients disent de mon travail

Télécharger le guide gratuit

Cinq étapes pour trouver sa «propre raison d ‘être»