L'amour inconditionnel : un cadeau de joie

Unconditional-love-amor-amour
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

"Une fois que vous apprenez à les accepter et à les aimer pour qui ils sont, vous apprenez inconsciemment à vous aimer inconditionnellement."

« L’amour » devrait être un sujet de discussion tout au long de l'année. Cependant, ce n’est qu’en février que nous en parlons le plus car nous voyons toutes sortes de publicités sur les cadeaux pour la Saint-Valentin. Nous recevons toutes les suggestions et idées sur les meilleures sorties en amoureux et les cadeaux que nous pouvons donner à nos proches pour leur montrer à quel point nous les aimons. C'est une autre période de l'année où notre côté " consumerisme" sort (juste après la Noël) pour nous pousser à exprimer nos vrais sentiments avec des cadeaux, en donnant des choses, qui la plupart du temps ne sont pas nécessaires.

C'est aussi la période de l'année où les célibataires se sentent assez mal à l’aise à propos de toutes ces publicités et de leur situation actuelle. Publicité qui leur fait croire qu'ils sont tout à fait seuls face au monde et que nous ne pouvons être heureux que si nous sommes en couple. Personnellement, je crois que quand il s’agit de l’amour nous sommes à côté de la plaque ! L'amour n'est pas une question de cadeaux, d'être avec quelqu'un seulement pour être avec quelqu’un. Je pense que l'amour est une énergie, un état d'esprit, un des sentiments et émotions les plus puissants.  

La signification de l'amour inconditionnel est assez bien implantée dans nos cerveaux et nos cultures. Pour la plupart des gens, cela signifie l'amour qu'une mère a pour ses enfants et / ou l'amour que nous trouvons en « Dieu » (peu importe le nom que vous lui donnez). Mais quand nous parlons de l'amour que nous avons pour notre partenaire / petit ami(e) / mari / femme, les définitions sont en quelque sorte « adaptées » à nos besoins. Nous les aimons mais nous voulons qu'ils changent quelque chose (deviennent plus quelque chose ou moins quelque chose).

Nous voulons des changements dans la personne que nous aimons, juste parce que nous l’aimons, c'est notre meilleure excuse. Mais en réalité, nous sommes sans le savoir en train de franchir un terrain que j'appellerais le triangle des Bermudes (il est en fait appelé le triangle de Karpman) mais j’aime bien l’appeler le triangle des Bermudes parce qu'une fois que nous sommes entrés dans cet endroit, nous nous y perdons. Le triangle de Karpman montre 3 côtes : le côté victime, le côté sauveur et le côté persécuteur. Nous voulons donc que notre amoureux change quelque chose parce son attitude nous fait mal (on prend alors la place de la victime) ou parce que nous croyons qu'il/elle devrait changer pour son propre bien-être (on prend alors la place du sauveur) ou parce que, s'il / elle ne fait pas ce que nous voudrions, alors nous sommes prêts à prendre des mesures extrêmes. Par exemple : je te quitte si tu ne fais pas ça, ou j’arrête de t’aimer (on prend alors la place du persécuteur). La seule façon de sortir de ce triangle des Bermudes est simplement de ne pas y rentrer. Et on peut le faire seulement en étant 100% responsable de nos propres actions. En étant vraiment qui nous sommes et en le laissant être qui il est vraiment.

La plupart du temps, je peux le dire parce que j'étais une experte dans ce domaine, nous montrons nos proches du doigt : « … Toi, tu ne m'aimes pas parce que… » sans savoir qu'en fait il y a 4 doigts pointés vers nous. Donc, quand nous jugeons l'autre en lui disant "tu ne m'aimes pas", en fait c’est nous-mêmes qui ne nous aimons pas en premier lieu. Mm, difficile à comprendre et à arrêter de le faire, n'est-ce pas ?

Arrêter d'essayer de changer l'autre, réaliser que quand nous montrons du doigt les défauts des autres nous sommes en réalité en train montrer nos faiblesses, et nous accepter & accepter les autres est le début de l'amour inconditionnel. C'est le meilleur cadeau que nous pouvons donner aux autres, à nous-mêmes et à l'univers.

Avec tout mon amour inconditionnel, Eli 

Partagez cet article avec vos amis

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Collections & masques : comment faire un « état des lieux »

My paternal grandfather was a numismatic (collector of coins), my father was a notaphilist (collector of bank coins) and my mother used to collect dolls. After my mother passed the way 30 years ago, I inherit her dolls collection. My mother had more than 75 dolls. When I was a kid it was really a joy to have a mother that collected dolls, but being in my teenage period and having lost her in an abrupt way, I did not want to keep that collection. So I decided to give them to the kids at the orphanage next to my grandparent’s house.

Apprendre plus »

Souscrire

Inscrivez-vous avec votre adresse e-mail pour recevoir mes nouvelles et des mises à jour

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Témoignages de mes clients & transformations

Regardez ce que mes charmants clients disent de mon travail

Télécharger le guide gratuit

Cinq étapes pour trouver sa «propre raison d ‘être»